Trouver un travahi

17 septembre 2018

Suite aux déclarations de Notre Président De La République À Un Jeune Horticulteur En Quête d’Emploi, voici une contribution de Jef Klak aux efforts de recherche.

Le peuple Travahi vit selon la légende
sur l’île Pré-Karité.
Pré-Karité se trouve au large de Karité, célèbre pour son beurre.
L’île des Travahi quant à elle est célèbre pour l’argent du beurre,
qu’on dit caché dans un coffre.
Mais personne n’est jamais revenu riche de l’île Pré-Karité.

Il n’existe pas de photographie des Travahi.
Ceux qui sont revenus affirment n’en avoir jamais rencontrés.
Nombreux sont ceux qui ne sont pas revenus.

On suppose que

  • le Travahi est cannibale
  • il réduit la tête de celui qui le cherche au-dessus de marmites ancestrales
  • il garde l’argent du beurre pour lui.

L’île Pré-Karité n’est pourtant pas bien grande.
Les explorateurs s’y croisent plusieurs fois par jour.
On traverse l’île jusqu’à l’étourdissement.
On retourne le sable, on grimpe aux arbres, on capture de petits crabes pour les manger.
On revient sans rien à montrer
ou bien on ne revient pas.
« Quiconque trouvera un Travahi ne pourra plus se montrer soi. »

Un jour un pirate nous a dit, au bar où nous confrontons nos cartes à longueur d’année : « J’ai trouvé un Travahi ! »
Nous nous sommes tous levés,
mais aussitôt l’homme s’est effondré.
Arrêt cardiaque a déclaré le plus médecin d’entre nous.

La légende dit que le Travahi s’en prend directement au cœur de l’étranger.
Il ne le blesse pas, ne le capture pas.
Il se contente, en silence, de broyer son cœur opiniâtre.

Comments are closed.