Disque Course à pied

Partition de la course

5, 4, 3, 2, 1

Pas de répit pour reprendre votre souffle, saccadé de temps d’efforts, et d’agitation sonore.

– Soupir –

Une piste devant l’autre,
Jef Klak vous invite à découvrir

Les corps / Les mesures /
Les esprits / Les rythmes /
Les raisons / Les notes

de ce qui nous pousse
à accélérer la cadence.

Interludes

Respirations de Cabiria Chomel

Mars 2018, Bruxelles, école secondaire, atelier radiophonique.

J’annonce la thématique de l’atelier : course à pied.

« C’est un sujet ça ?? » « La course comme courir ?? »
« Vous êtes sérieuse ?! »

J’ai fini par avouer que la thématique de la course c’était
à cause de Jef Klak.

« Exploitation de mineurs madame ! »
« Ça va, on veut bien vous rendre service… »

Merci.

1. « Régime »

Interlude. 21 s

2. Vaya caminos

Pièce d’Émilie Mousset. 11 min 37

Vous qui tant cheminez / sur des chemins inégaux / sur les chemins obscurs / ainsi que dans des creux et dans des rochers tourmentés…
Poème de la Retirada, 1939

Des chemins de fuite et d’exil, de 1939 à aujourd’hui.

Des routes sinueuses tissées de chants, de luttes, de souvenirs, une radio jamais très loin.

3. « L’éducateur »

Interlude. 1 min 03

4 – Donc nous avons décidé de manifester

Pièce d’Emmanuelle Tornero
Avec Huguette Azavant. 11 min 34

8 février 1962 : la guerre d’Algérie et l’Organisation de l’armée secrète font encore rage. État d’urgence oblige, les manifestations sont interdites. À Paris, ce soir-là, on manifeste quand même, en louvoyant un peu, jusqu’au métro Charonne. Et quand on croit avoir fini, c’est là que la course tragique commence.

À la mémoire de Huguette Azavant (10/12/1931 – 23/06/2018) pour sa bienveillance, sa curiosité, son sens du partage, et son amour de la lutte, jusqu’au dernier souffle ; et à celle des victimes du massacre d’État de la station de métro Charonne.

5. « Baskets du futur »

Interlude. 59 s

6 – Le syndrome de la rotule

Entretien d’Emmanuelle Tornero et Émilie Mousset. 9 min 52

Le marathon : plaisir ou souffrance ?
Éric oscille de l’un à l’autre, au gré des aléas de la vie. Il questionne ces défis physiques que l’on s’impose, et le « travail mental » qui en découle.

7 – « Chiwawa »

Interlude. 42 s

8 – Track onirique

Pièce collective de Jef Klak. 7 min 16

On était bien, là, sous les draps. En sécurité. Et puis ce chien, ce gros chat, ce monstre hurlant, cette menace indistincte qui nous tord le bide. Soudain, on est dans un champ ou un cimetière, sur un pont ou sous les bombes, avec une seule envie : s’arracher !

Avec les coureur·ses nocturnes : Haris, Lola, Xavier, Lucie, Patrick, Cécile et Émilie.

9 – « Les quatre frères »

Interlude. 51 s

10 – Course avec la montre

Pièce de Céline Della Savia. 7 min 05

Un jour, Robert décide de courir
– éprouvante, laborieuse course qui petit
à petit emporte le corps, le transforme.
Jour après jour, Robert progresse,
se dépasse, va plus loin, ne peut plus s’arrêter.

Un autre jour, Robert ressent le besoin
de savoir ce qu’il vaut.
Et il fait une rencontre décisive.

11 – « Sprite »

Interlude. 32 s

12 – L’empreinte

Pièce de Cécile Debove. 16 min 14

L’empreinte
– de la fuite.

Des traces d’un passage,
des silhouettes qui traversent,
des histoires qui craquent,
les escales qui racontent.

Bonus track : J’espère reprendre la semaine prochaine

À écouter prochainement sur <jefklak.org>
Entretien collectif de Jef Klak. 7 min 30

Nager 4 km, puis pédaler sur 180 km, avant de finir par… un marathon, forcément, ça ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut se préparer, 8 à 12 heures par semaine, redécouvrir son corps, son alimentation, son sommeil et ses limites. Quand Thomas s’est lancé dans cet entraînement, il se doutait bien qu’il allait lever le pied sur la picole, et que son quotidien serait bouleversé par une organisation drastique. Mais à ce point-là…