lien

Fukushima

Par Arkadiusz Podniesinski

Juste après la catastrophe de la centrale de Fukushima, une zone de 3 km, et plus tard de 20 km, fut désignée et quelque 160 000 habitants en furent évacués de force. Le chaos, et des mesures inexactes des niveaux de radiation, sépara de nombreuses familles et les envoya dans des lieux encore plus contaminés. Quatre ans plus tard, plus de 120 000 personnes ne pouvaient toujours pas retourner chez elles, et beaucoup vivaient encore dans des logements de fortune spécialement construit pour elles. Comme à Chernobyl, certains habitants défièrent les ordres et retournèrent chez eux après la catastrophe. Certains ne sont jamais partis. Voir le reportage

Le CLAP et les livreurs à vélo en lutte

Par Au fond près du radiateur

Jef klak organisait une rencontre avec le CLAP 75 (Collecif Autonome des Livreurs Parisiens) à l’occasion de la sortie du nouveau numéro « Ch’val de course » et de la publication de l’article « Prends-le-cool ».
Dans cette discussion que l’équipe d’Au fond près du radiateur a pu enregistrer, des travailleurs de Foodora, Deliveroo ou Take It Easy nous parlent de leurs conditions de travail et de leur lutte contre le système d’exploitation mis en place par ces nouvelles plateforme numériques. Écouter l’émission

L’histoire oubliée des « radium girls »

Par Kate Moore
Traduit de l’anglais par Peggy Sastre

Pendant la Première Guerre mondiale, des centaines de jeunes femmes ont été employées dans des usines horlogères pour peindre au radium des cadrans phosphorescents. Ces ouvrières qui brillaient littéralement dans le noir allaient souffrir de très graves effets secondaires. Leur calvaire marque le début d’une course contre la montre judiciaire et leur mort changera à jamais la vie des travailleurs américains. Lire la suite