Disque Ch’val de course

Téléchargez Ch’val de course !

Format FLAC

Format WAV

Après le western sonore « Pour qui chante le coq ? », fiction collective réalisée à neuf personnes pour le disque de « Selle de ch’val », le groupe sonore jef klakien a voulu revenir à des formes plus diverses et indépendantes, en se donnant pour ce numéro quelques règles du jeu :

Écrire au singulier et au pluriel / Imaginer ensemble des jeux sonores – réservoir sonore commun, écriture collective sous forme de cadavre exquis sonore etc. / Fabriquer du commun par le biais du jeu / Suivre le fil ludique du jeu (Yamakasi, jeux d’enfance), explorer son lien avec le risque(dépendances et addictions), ou encore vaciller tel un funambule sur la ligne de la mise en jeu (le hasard et son point de bascule).
Le tout pris dans une grande cavalcade !

Au programme des jeux : sept pièces sonores dont deux collectives, émaillées de six interstices « hippiques ».

À vos marques… prêts… Oyez !

Intermède « Départ de course »

Collectif, 10 sec

« Je suis un réfrigérateur exquis », la piste 1 du CD du dernier numéro de Jef Klak joue à cache-cache.
Mais comme on vous aime bien, on balance : elle se planque sur le CD, qui lui même se cache dans la revue « Ch’val de Course ».
Alors pour l’écouter, vous savez ce qui vous reste à faire. Mais ne dites pas que c’est nous qui vous l’avons dit…


 

« Notre chemin, c’est l’obstacle »

Pièce d’Aude Rabillon – 8 min 20
(+ intermède « Au trot » – 17 sec)

Courir, grimper, sauter, glisser, rouler.

Jouer avec tous les obstacles du quotidien. Faire de la ville un grand terrain de jeu. À explorer, à toucher. Y tracer ses trajectoires, l’empreinte de son corps, le temps d’un souffle.

Deux très longues secondes.

Merci à Stany, Xavier, Valentin, et les autres Yamakasi nantais de l’ADD Academy


 

La règle du jeu

Pièce collective de Jef Klak – 3 min 50
(+ intermède « Hennissement » – 5 sec)

Nombre de joueuses : sept
Emilie Mousset, Aude Rabillon, Céline Della Savia, Cabiria Chomel,
Michelle Fikou, Cécile Debove, Emmanuelle Tornero.

La Règle du jeu : c’est une réalisation à 14 mains en ajout, couche, sur-couche, cuts, clarifications, suspens et superpositions.
La règle, c’est qu’il en va du jeu comme dans la vie : on s’amuse, on se lance, on tente.
Parfois, les choses se brouillent, on n’y comprend plus rien et ceux qui gagnent créent la surprise.
Reste une certitude&#160: ce n’est pas parce que l’on a des oreilles ou un micro que l’on est sûr.e de pouvoir tout capter&160!

Merci à celles et ceux qui se sont aussi prêtées au jeu: Cristina, Guillaume, Carla, Vincent, Lise, Arsène, Anouk, Fabrice, Antoine, les punks de la ferme du Haut Nueil, Filex et Lucas.


 

Évaluez votre dépendance

Questionnaire d’Emmanuelle Tornero, avec Anna – 10 min 11
(+ intermède “Passage au galop” – 10 sec)

« Je l’ai vue faire le mur. Non mais sérieux, le mur ! Une adolescente ! Elle attendait que mon père s’endorme, pour filer en douce ».

Il existe des tests d’évaluation pour tenter de mesurer sa dépendance au jeu. Constitués d’une dizaine de questions, ils permettent de « savoir où vous en êtes avec les jeux de hasard et d’argent ».
Anna n’est pas joueuse, mais elle se prête au jeu.
Entretien à travers les méandres du jeu pathologique.


 

Le point de bascule

Pièce d’Emilie Mousset – 8 min 28
(+ intermède “Noms de chevaux” – 30 sec)

Penché de l’un ou l’autre bord
Hésite
Plutôt que de jouer
en maniaque chenu
la partie
au nom des flots
être un autre
Toute pensée émet un coup de dé

Jouer avec Un coup de dés jamais n’abolira le hasard, poème de Mallarmé, éclaté sur les pages.
Jouer une partition sonore qui tente d’approcher l’équilibre instable de l’oscillation, les rebonds du balancement. Vaciller et vibrer, dans l’entre deux du choix et de son point de bascule.


 

« Je sais pas m’arrêter alors je continue »

Confession de bistrot d’Emmanuelle Tornero, avec Marcus – 8 min 32
(+ intermède “Une belle course” – 31 sec)

« Parfois, c’est leur prénom que j’aime bien. Ah le 3 il est bien. Comment il s’appelle ? Poupée d’amour. Ah ben Poupée d’amour il va gagner »

Depuis son divorce, Marcus a le jeu dans la peau. Autour d’un café, il raconte à Jef Klak son itinéraire de joueur, lui explique à quoi il joue, à quoi il jouait, et comment.

Joueur un jour, joueur toujours&#160?


 

De jeux en places

Pièce de Cabiria Chomel – 12 min 30

Que l’espace du dehors soit celui du jeu, de l’enfant en transe et de ses règles éphémères.
Que l’on passe de place en place comme une comptine te mène de mot en mot, c’est comme ça que l’envie est née.

J’ai alors lancé un appel aux amis des ondes, à ceux qui ont toujours un enregistreur dans la poche pour rassembler ces sons d’enfants qui jouent dans l’espace public. J’ai reçu avec générosité de la délicatesse et de l’énergie brute, des instantanés, beaucoup de cris et de rires. Il a ensuite fallu tisser l’ensemble douce ment et soigneusement, pour que ces terrains de jeux aux quatre coins de la planète, entrent en résonance.

Avec, par ordre d’apparition dans la pièce, les prises de son de : Marine Bestel, Dyo, France / Caroline Fontana et Hamedine Kane, Jungle de Calais, France / Flavien Gillé, Sal Rei, Cap-Vert / Corinne Dubien, Athènes, Grèce / Cabiria Chomel, Molenbeek, Belgique / Corinne Dubien, Athènes, Grèce / Cyril Mossé, Nzundu, République Démocratique du Congo / Céline Della Savia, Albi, France / Cyril Mossé, Midyat, Turquie / Willem Sannen, Schaerbeek, Belgique / Felix Blume, Tanger, Maroc / Felix Blume, Diafarabe, Mali / Anna Raimondo, Casablanca, Maroc / Flavien Gillé, Istanbul, Turquie / Chloé Despax, Toulouse, France / Felix Blume, Malatya, Turquie / Cabiria Chomel, Bruxelles, Belgique
Montage : Cabiria Chomel / Mixage : Corinne Dubien / Merci à : Flavia Cahn, Livia Cahn, Lucas Le Bart, Aurélien Lebourg, Guillaume Abgrall, Marie-Noëlle Battaglia, Michelle Fikou, Emilie Mousset, Bastien Hidalgo Ruiz et Roxane Brunet.

À écouter au casque !