« Celui qui garde la porte »

Par Joëlle Kehrli & Aude Rabillon

Adeline, mage-icienne de l’invisible, a fait de l’« écriture de l’impossible » le fil (rouge) de ses journées :  vivre la vie dont on rêve et non rêver une autre vie, user de la magie pour s’émanciper de notre condition, notre corps, notre « sort ».

Comments are closed.