On va où ça nous plaît
+ Engagement total
Transmission dans les luttes de territoire – De la centrale du Pellerin à Notre-Dame-des-Landes

ON VA OÙ ÇA NOUS PLAÎT

Il n’a pas toujours gagné, mais Paul Blineau n’arrive pas à raccrocher. Un jour chez ses enfants pour la découpe des poulets, un autre au jardin autogéré, et le reste du temps à Notre-Dame-des-Landes – sa lutte du moment, ou plutôt celle qui a traversé toute sa vie. Plus de cinquante ans de combat, et une situation quasi à l’identique. Raison suffisante pour Paul de continuer à se battre. Sur la ZAD, il est médiateur, agitateur, semeur, orateur. Sa façon à lui de transmettre ses valeurs.

Il vit pour toutes ces luttes et le fera jusqu’à la fin. Il va où ça lui plaît et personne ne l’en empêchera, certainement pas les politiques ou les multinationales. Rencontre avec Paul et ses proches pour parler de ce que veut dire lutter, mais aussi transmettre hors des champs de bataille – quand on rentre chez soi et qu’on retrouve les siens.

 

Au chant, Mathieu Hamon (chanteur-paysan) :

Les Mangeux d’Terre, de Gaston Couté.
Paysans, en lutte, debout !, de Mathieu Hamon.
Notre-Dame-des-Oiseaux-de-Fer, de Sylvain Girault.

 


ENGAGEMENT TOTAL

Avec Paul Blineau, André Mabilais, René Guillou.

À plus de 80 ans, Paul Blineau, est paysan et il le revendique. Avec sa femme, Denise, ils ont toujours habité à Couëron, en Loire-Atlantique. Là où est né, au début des années 1970, le mouvement des Paysans Travailleurs. Aux côtés des ouvriers et des étudiants, il est monté sur les barricades de Mai-68, a ravitaillé les grévistes des chantiers navals Dubigeon, soutenu les douze femmes de Tréfimétaux, passé des mois sur le Larzac, lutté contre le nucléaire à Plogoff, au Pellerin ou au Creys-Malville.

De 1976 à 1979, en Loire-Atlantique, Le Pellerin est le théâtre de nombreuses manifestations, parfois violentes, contre la construction par EDF d’une centrale nucléaire à l’est du bourg (à cheval sur les communes du Pellerin et de Cheix-en-Retz). Le projet sera finalement abandonné en 1983, pour tenter de renaître sur le site du Carnet à Frossay ; là encore, l’implantation n’ira pas à son terme et le projet est officiellement abandonné en 1997, grâce à l’opposition locale et nationale. Trois paysans-militants du coin racontent les événements. Leur combat continue, aujourd’hui avec le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes.

 


 

Quelques liens pour aller plus loin :

• Paysans, en lutte, debout !

 

• Notre-Dame-des-Oiseaux-de-Fer

 

• Mathieu Hamon

Chansons compagnes

Comments are closed.